A PROPOS

Parce que l’un dans l’autre, tout est important mais rien n’est grave.

Pour l’inspiration, on remercie : le pied droit dans une crotte de chien, la pluie en scooter, la mauvaise file d’attente au Monoprix, les gens statiques à gauche sur les escalators, les gens qui crachent par terre sans raison apparente, les gens en général, la violence, les comédies musicales, une chaussette trouée, le vernis qui sèche pas assez vite, Donald Trump, les cons, les pas cons qui jouent au cons, la faim dans le monde, la fin de la dernière saison de Suits, l’insomnie, les frissons pré-crève, la tête de ma mère quand elle lit mes articles.

Mais également : Le sourire édenté de mon voisin de 4 ans, un sms inattendu d’un amour perdu de vue, un rayon de soleil dans le salon, le café du matin, la petite tâche sur le menton d’une amie, la clope d’après déjeuner/dîner/sexe/réu relou, la première baignade de l’année, un couple amoureux dans la rue, un couple en pleine crise dans la rue, un voyage de prévu, le décollage ET l’atterrissage, le dernier Almodovar, une bonne bouteille de vin, un panier rempli chez Urban Outfitters, un feu de cheminée, un feu d’artifice, un feu follet, lait de v… Bref, la vie quoi.

Pas de quoi en faire tout un roman. Mais presque.